Comment faire sonner un bol chantant tibétain

Découvrez les pouvoirs fascinants d’un bol chantant avec des propriétés rarement révélées ; la manière dont il vous attire dans son univers, comment sa résonance agit sur les différentes parties du corps, sa capacité à influencer la matière et son étonnante action sur l’eau.

BOL CHANTANT TIBETAIN

Ce pouvoir unique et mystérieux qui lui permet de « chanter » et plus encore « d’enchanter » son public, a tendance à fasciner les esprits à tel point qu’il est venu rebaptiser le bol tibétain qu’on appelle souvent Bol Chantant de nos jours.

Il faut dire qu’aujourd’hui, il est presque impossible de connaitre avec certitude la provenance exacte du bol chantant que vous possédez. Ce que l’on peut affirmer, c’est qu’il est très peu probable que votre bol vienne réellement du Tibet… à moins d’avoir payé le prix fort !

Sa provenance la plus probable est le nord de l’Inde, parfois le Népal… Depuis peu, les Chinois sont également de la partie et commencent à envahir le marché mondial avec une qualité très variable ; de très correcte à franchement déplorable !

LE CHANT DU BOL

Ce « chant » est obtenu en frottant le bord du bol avec un bâton dont la partie supérieure est recouverte de cuir tanné tandis que la partie inférieure conserve le bois à nu soigneusement poli.

Si vous commencez à faire tourner le bâton autour du bol en appliquant le cuir sur le bord du bol, vous percevez peu à peu une note ou un chant plutôt grave et généralement assez doux qui dépend de la taille du bol.

Un petit bol chantant (10 cm) donnera une note aigue alors qu’un grand bol (30 cm) donnera une note grave profonde.

Mais vous allez voir que les capacités de votre bol chantant recèlent bien d’autres possibilités. En effet, tout change dès lors que vous retournez le bâton et que vous appliquez le bois nu sur le bord du bol en le faisant tourner.

Bien que le bol soit le même, cette fois-ci, vous obtenez une note beaucoup plus haute (aigue) qu’avec le côté cuir.

COLCHIQUE DANS LES PRÉ

Comme vous le découvrirez plus loin, le son des bols chantants est extrêmement riche en harmoniques. Un peu comme si au lieu de produire une note unique comme lorsque vous soufflez dans une flûte, le son du bol était fait de multiples sons plus ou moins aigus dont l’ensemble constitue la sonorité de votre bol chantant.

C’est d’ailleurs exactement ce qui se produit. Ainsi, quand vous faites chanter votre bol avec le bâton côté cuir, il se met à chanter le son le plus grave dont il est capable, c’est la raison pour laquelle on appelle cette fréquence, la note « fondamentale ».

Inversement, si vous faites chanter votre bol avec le côté bois, comme on l’a vu, la note est soudain plus aigue. Et là, vous entrez de plein pied dans le mystère des bols chantants !

En effet, quelle que soit la taille et la forme de votre bol chantant, cette note possède toujours la même relation avec la note fondamentale. C’est-à-dire que l’intervalle entre ces deux notes est toujours « une quinte » sauf si la qualité du bol laisse à désirer…

Vous pouvez facilement identifier cette quinte puisqu’elle correspond aux deux premières notes de la chanson universellement connue : Colchique dans les prés ! La note grave de votre bol correspond à la première syllabe « Col » tandis que la note plus aigue – appelée quinte – correspond à la deuxième syllabe « chique ».

Cette étonnante caractéristique constitue d’ailleurs un « truc » pour savoir si le bol chantant que vous êtes en train d’essayer dans une boutique est de bonne facture ou pas. Si ce bol donne effectivement les deux premières notes de la chanson, c’est bon signe. Dans le cas contraire, laissez tomber.

Toutefois, ce n’est évidemment pas le seul critère à prendre en compte au moment de choisir un bol chantant (cf. notre vidéo Comment bien Choisir votre Bol Tibétain).

COMMENT FAIRE CHANTER VOTRE BOL

Disons-le d’emblée, la plupart des bols chantent bien volontiers… quand d’autres se révèlent réfractaires à cette pratique !

Faire chanter son bol n’a rien de difficile en soi, c’est juste un tour de main à prendre et à comprendre. Il va de soi que si connaitre la théorie constitue un bon point de départ, c’est la pratique qui vous fera acquérir le geste juste.

Pour reprendre les mots de Jérémie Narby (anthropologue suisse) : « La phase la plus avancée de la théorie est la pratique ! » 🙂

TENIR LE BOL

Il existe deux techniques simples : la première consiste à poser le bol chantant dans la paume de votre main qui doit être bien ouverte afin d’éviter que vos doigts ne viennent bloquer la vibration des parois du bol.

Cette technique est notamment propice à la méditation car elle vous permet de ressentir les vibrations du bol directement dans la paume de votre main qui est très innervée et donc très sensible aux fréquences du bol qui vont très vite favoriser le passage en état méditatif.

La deuxième méthode revient à poser le bol sur le bout des doigts en positionnant la main un peu à la manière des garçons de café quand ils font passer le plateau au-dessus de leur tête pour se faufiler entre les tables.

Cette technique est plus ergonomique quand vous portez un bol assez lourd ou que vous portez un bol de manière prolongée. En effet, en tenant le bol de cette façon votre main reste bien dans l’axe de l’avant-bras, évitant ainsi de solliciter excessivement votre poignet.

LE COUP DE BATON

De l’autre main, tenez le bâton comme un stylo sauf si le bâton en question est très gros et qu’il est destiné à faire chanter un grand bol. Auquel cas vous le tiendrez à pleine main comme une grosse cuillère en bois pour remuer une marmite de soupe.

C’est un coup à prendre : schématiquement, le trajet du bâton autour du bol doit décrire un cône dont la pointe se tient à l’aplomb du centre du bol et dont la partie qui frotte le bord circulaire du bol constitue la base.

LE GRIP

Tout est dans le « grip ». C’est-à-dire dans la perception que le cuir du bâton (ou le bois) adhère au bord du bol et incite celui-ci à la vibration. Si vous sentez que le bâton glisse sans accrocher, il y a peu de chance que le bol chante. À ce moment-là, il vous faudra accentuer la pression sur le bord du bol, qui doit toujours s’exercer vers le centre du bol.

Pour démarrer, il est souvent nécessaire de tourner assez vite afin de lancer la vibration. Une fois que vous sentez le bol qui commence à bien vibrer, ralentissez le mouvement qui peut devenir très lent si le bol dépasse le 20 centimètres de diamètre.

Une vitesse excessive entraine toujours un grésillement désagréable et peut même éjecter le bâton du bord du bol par à-coups en produisant des bruits indésirables.

Un autre facteur important est la pression exercée sur le bord du bol, qui doit être assez forte au départ puis plus légère par la suite.

Une astuce simple si le bol se montre récalcitrant et que vous avez besoin qu’il chante rapidement, est de heurter légèrement le bord du bol avec le bâton côté cuir afin de le mettre tout de suite en vibration et d’enchainer avec le mouvement circulaire en frottant le bord.

LE PIÈGE

Même s’il est vrai qu’un petit bol peut produire un son assez fort notamment si vous le faites chanter avec le bâton côté bois, n’attendez pas de votre bol que le son grave produit avec le côté cuir soit fort.

Traditionnellement, le bol chantant est un instrument que l’on utilise pour soi ou pour une autre personne. Il n’est pas conçu pour être utilisé en public.

LES MAITRES DU SON

« Les Lamas eux-mêmes, n’utilisent ces bols que dans le cadre de rituels secrets, uniquement pratiqués par ceux qu’ils appellent les Maîtres du Son. C’est-à-dire ceux qui ont appris à faire chanter et à jouer de ces instruments rituels. Ils utilisent les bols chantants en secret et en privé. Ils ne le font même pas pour les autres moines ! Il est d’ailleurs formellement interdit d’en parler, car une telle connaissance du son procure un trop grand pouvoir à celui qui la détient…

Si vous demandez à un Lama ayant un bol à la main s’il est vrai qu’il l’utilise à des fins spirituelles ou comme médecine sacrée, il sourira et vous répondra : “Ce n’est pas impossible” ».

Extrait de Singing bowls : A Practical Handbook of Instructions and Use – Eva Rudy 1990.

COMMENT LE SON D’UN BOL CHANTANT STIMULE LE CORPS

Le son est une onde qui n’a pas d’existence réelle sans un fluide (liquide ou gazeux) pour lui permettre de se propager jusqu’à nos oreilles. En outre, ces ondes ont la faculté de pouvoir véhiculer de l’information.

En dehors de leur utilisation pour la méditation et dans les pratiques de relaxation, les bols chantants stimulent la régénération cellulaire et le système immunitaire, réduisent la pression artérielle, régule la sécrétion hormonale notamment le fonctionnement de la glande surrénale en vitalisant l’organisme.

Les harmoniques du bol chantant (jusqu’à 21 fréquences différentes) permettent d’intervenir efficacement, en traitements réguliers, à plusieurs niveaux :

  • Sur les douleurs articulaires,
  • Sur la sciatique,
  • Sur la circulation sanguine,
  • Sur les migraines
  • Et sur les problèmes digestifs…

À la lecture de ce palmarès, j’imagine que votre esprit critique se réveille et c’est tout à fait légitime. Cependant, bien des études valident ces affirmations et en particulier les travaux étonnants de Masaru Emoto relatés dans son ouvrage « Les Messages Cachés de l’Eau ».

Ce livre renferme bien des révélations mais celle-ci est sans doute la plus parlante. Il s’agit de deux photos : l’une montrant les cristaux de glace de l’eau polluée du barrage de Fujiwara au Japon et l’autre montrant le cristal de glace de la même eau soumise au chant sacré et aux prières d’un moine durant une heure environ.

Cette expérience démontre clairement le potentiel de modification de la structure de la matière et de l’eau en l’occurrence, par un son animé d’une intention reliée à la dimension spirituelle. Regardez le résultat, il se passe de commentaire. Prenez conscience au passage, que le corps humain est composé de 60% d’eau et plus de 75% pour certains organes comme les muscles, le cœur et le cerveau.

Il devient facile de faire la relation entre l’eau à l’intérieur de votre organisme et l’influence du son sur ce dernier !

DES BOLS ENCHANTENT LA CAPITALE DE LA SUISSE

Dans la ville de Berne, capitale fédérale de la Suisse, une expérience a été mise en place dans les années 80. Des hauts parleurs ont diffusé des sons de bols chantants 24h/24 dans les réservoirs d’eau géants de la ville destinés à approvisionner les bernois en eau potable.

Les analyses effectuées avec le plus grand soin chaque jour ont montré qu’on pouvait diminuer les doses de chlore dans l’eau. Et en moins d’un mois, la dose de produits chimiques avait diminué de moitié pour une qualité d’eau équivalente.

La seule différence tenait à la diffusion de sons de bols chantants au-dessus de l’eau des bassins ! Face à de tels résultats soigneusement vérifiés jour après jour, il est d’autant plus surprenant d’apprendre que les hauts parleurs furent démontés à l’issue de l’expérience sans jamais être remplacés !

DÉBLOCAGE ÉMOTIONNEL

Une question se pose encore à propos de l’impact des bols chantants sur le plan émotionnel. Typiquement : les fréquences d’un bol chantant peuvent-elles lever des blocages émotionnels ?

En fait, cela dépend étroitement de la qualité du bol, de la maitrise du joueur de bol et surtout de sa capacité à s’aligner et notamment à s’ancrer sérieusement.

Un ancrage sérieux avant toute pratique permet une réelle expansion de conscience qui sans cet ancrage, peut vite se réduire à un flottement de l’esprit qui amène plus de confusion qu’autre chose !

Pour en revenir à la question du déblocage émotionnel, l’idéal serait sans doute aucun doute d’en faire l’expérience par vous-même. Expérience que vous pouvez faire aisément en vous allongeant et en écoutant notre album numérique « Sabda – Les Sons de l’Éveil » avec votre casque audio favori sur les oreilles.

Il est toujours remarquable d’observer le contraste éloquent du visage d’un patient avant et après un massage aux bols tibétains. Même ces gestes sont plus légers et sa posture semble s’être redressée.

EN CONCLUSION

Il est clair qu’une description des capacités d’un bol chantant si précise soit-elle, ne saurait permettre d’apprécier l’étendue et la profondeur des effets produits sur votre conscience, sur vos émotions et même sur votre corps et ses fonctionnements subtils.

Seule, l’expérience personnelle pourra vous donner un réel aperçu du champ des possibles autour d’un bol chantant.

Aidez-vous de notre vidéo si vous désirez acquérir un de ces instruments si attachants. Perfectionnez votre pratique avec nos formations professionnelles aux bols tibétains si vous avez déjà commencé à explorer le potentiel des bols chantants et que vous avez envie d’en savoir plus.

Et quoi qu’il en soit, prenez du plaisir et laissez agir les fréquences merveilleuses des bols chantants sur votre corps, votre cœur et votre âme pour votre plus grand bien !

With Love,

Pierre Le Garreres

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous pour les mises à jour

My Newsletter